panier
Votre panier est vide
Éditions Tinbad collection Tinbad-roman
Le spectre de Thomas Bernhard
Cyril Huot
23 février 2016
Cette nuit le spectre de T.B. est venu me visiter, et il m’a dit, il y a toujours eu un total malentendu entre le monde et l’artiste, quand chaque coup mortel que veut porter l’artiste au monde est un coup mortel que l’artiste se porte à lui-même, chaque fois que l’artiste cherche à blesser à mort le monde, c’est lui-même qu’il blesse à mort, chaque fois qu’il veut planter la lame acérée, vengeresse, de son esprit dans la poitrine du monde, c’est dans sa propre poitrine qu’il la plante, chaque fois que l’artiste veut se venger du monde c’est sur lui-même qu’il se venge, le monde n’a jamais compris que chaque ligne que j’ai écrite contre lui était une ligne écrite contre moi-même, chaque mot écrit pour le tourner en dérision, était un mot écrit pour me tourner moi-même en dérision, chaque mot écrit pour le fustiger et le ridiculiser, était un mot écrit pour me fustiger et me ridiculiser moi-même, dans tout ce que j’ai entrepris contre le monde, je n’ai jamais entrepris que de me blesser à mort moi-même, dans tout ce que j’ai entrepris pour peindre le monde, je n’ai jamais d’abord peint que moi-même, le monde n’a jamais compris que je n’ai jamais fait que des autoportraits les uns après les autres, chacun de mes livres est un autoportrait, chacune de mes pièces est un autoportrait, dans chacun de mes livres comme dans chacune de mes pièces, je me mets moi-même en jeu, l’artiste ne saurait blesser à mort le monde sans se mettre lui-même en jeu et sans y laisser sa peau, le monde ne comprend pas que l’artiste qui veut sa peau n’a d’autre choix que d’y risquer toujours follement, délibérément, sa propre peau, se blesser soi-même à mort dans ce combat mortel perdu d’avance avec le monde, voilà ce que veut l’artiste, voilà ce que j’ai voulu…
20 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

Article : A propos de "Le spectre de Thomas Bernhard" de Cyril Huot par Murielle Compère-Demarcy, La Cause littéraire

---
Cyril Huot, déjà auteur d’un livre consacré à Katherine Mansfield, Lettre à ce monde qui jamais ne répond, a notamment été acteur et metteur en scène de théâtre, réalisateur et critique de cinéma.
0 commentaire

TÉLÉCHARGEMENT PDF
Extrait
52.14 kB
tag(s)
Littérature Roman Éditions Tinbad Huot, Cyril partager

INFORMATIONS
langue Français
14x1.79x20.5cm
224 p.
poids 310 g.
isbn 978-2-955303-54-2
code barre
code barre