panier
Votre panier est vide
Solo ma non troppo collection Chipiron
Qui se couche avec les chiens, se lève avec les puces
Tereza Lochmannova
10 novembre 2016
Tereza Lochmannova commente ainsi le titre de son album de dessins: "C’est un proverbe qui va très bien avec mon travail pour plusieurs raisons (...)
15 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

1. il y a souvent des chiens dans mes dessins et c’est plutôt des chiens malheureux.
2. il y a un côté déterministe, l’idée d’être marqué par quelque chose, une réalité brute : "c’est comme ça"
3. le père de Franz Kafka disait souvent ce proverbe à son fils, quand Kafka était petit. Il entendait cette phrase d’un père autoritaire qui n’a cessé de lui faire peur jusqu’à sa mort. J’adore Kafka, en plus il était pragois comme moi."

Et aussi :
"Ma mère adorait les chiens, c’est probablement pour ça que longtemps mes rapports ont été plutôt froids avec eux. Ce n’est que plus tard qu’ils ont commencé à m’inspirer de la pitié et même une sorte de malaise, du fait que leur vie n’a de sens que s’ils ont un maître. Dans la communauté des animaux ce sont les seuls à devenir des parias, des réprouvés, quand ils sont libres. Et pourtant j’éprouve une affinité étrange avec eux, née de la compassion et de la haine. Ils me poursuivent, de façon inattendue, par ex dans les peintures de Leon Golub ("Beware of a Dog !") et encore récemment dans un roman de Gombrowicz où ils prennent la forme de créatures mi-chiens mi-villageois...Ils réclament mon attention. Ils me collent aux basques, à la manière de ces bribes d’expériences vécues que je transforme en dessins, sans qu’il y ait un destinataire précis.
Pendant 2 ans (2015-2016) le vieux cahier ligné de mon père a servi de support et de réceptacle à mes délires presque quotidiens, ceux d’une "paria" volontairement exilée à Paris. Incapables de se défaire de moi, ils s’y sont néanmoins stockés, jusqu’à faire de ce cahier le dépositaire de "ce qui ne rentre plus dans ma tête". Aujourd’hui le cahier des délires prend une nouvelle forme, indépendante, et les chiens peuvent enfin aller se coucher avec les puces."
0 commentaire

tag(s)
Art Dessin Solo ma non troppo Lochmannova, Tereza partager

INFORMATIONS
langue Sans texte
20x27cm
36 p.
poids 120 g.
isbn 978-2-919289-36-3
Tirage : 200 exemplaires
code barre
code barre