panier
Votre panier est vide
Poursuite éditions
Impromptus
Géraldine Lay
28 septembre 2017
Impromptus est un vagabondage poétique, parcours hiératique effectué ces dernières années dans différentes villes françaises, à l’occasion de plusieurs invitations en résidence (Lumières d’Encre à Céret en 2015, Espho à Nantes en 2016). Images de l’intime, images de rue, impressions colorées douces-amères atemporelles. La série de Géraldine Lay déroule un univers très singulier et s’attache à rendre compte de scènes vues, de sidérations face au réel, des images comme autant de notes d’une petite musique aux harmonies légèrement dissonantes.
20 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

Géraldine Lay est née en 1972. Diplômée de l’École Nationale Supérieure de la Photographie en 1997, elle vit à Arles et travaille aux Éditions Actes Sud.

En 2003, elle s’associe à trois photographes, Céline Clanet, François Deladerrière, Geoffroy Mathieu, et réalise plusieurs expositions sous l’intitulé Un mince vernis de réalité qui deviendra un coffret édité en avril 2005 aux éditions Filigranes avec un texte de Michel Poivert. Un site internet témoigne également de leur aventure commune.

Au printemps 2005, Géraldine Lay participe à l’exposition collective Les pépinières du Réverbère, à Lyon, à la galerie Le Réverbère qui, dès lors, représente son travail et l’expose au salon Paris Photo en 2005, 2009, 2012 et à la galerie en 2009, 2011 et 2013.

En 2007, le Centre d’art contemporain Chapelle Saint-Jacques à Saint-Gaudens et Image/imatge à Orthez l’invitent en résidence. L’illusion du tranquille sera présentée en 2008 dans ces deux lieux.

En 2006, elle obtient la bourse d’aide à la création « Septembre de la Photographie 2006 » de Lyon et, en 2007, celle de la Région PACA pour un travail de portraits réalisés dans les rues de Rome. Ces photographies seront exposées aux Photaumnales de Beauvais en 2008, à l’atelier De Visu en 2010. Elle est invitée par l’association Diaphane à poursuivre cette série à Glasgow en mai 2009 pour le projet “Destination Europe”. En 2010 elle est choisie comme résidente des Photaumnales à Beauvais et publie aux Éditions Diaphane le livre Où commence la scène, avec un texte de François Bon.

Elle expose la série Failles ordinaires en avril 2012 à l’artothèque municipale de Grenoble, en mai 2012 à la galerie du Château d’eau à Toulouse, et enfin au Capitole pendant les Rencontres Internationales de la Photographie à Arles. A cette occasion, une monographie Failles ordinaires est publiée aux Éditions Actes Sud, préfacée par Jacques Damez.

En 2013, elle est invitée à participer à l’exposition collective I see Europe à Stuttgart par la Ffotogallery de Cardiff puis à l’automne aux 10 ans des Photaumnales à Beauvais, à l’Institut français de Madrid avec la collection du Château d’eau de Toulouse et aux Photofolies de Rodez. Grâce au festival Travelling de Rennes elle retourne à Glasgow pour finir la réalisation d’un diaporama sur la ville.

Le Centre du patrimoine de Montauban et le musée Calbet de Grisolles lui proposent de travailler sur les intérieurs de la ville, ce qui donnera lieu à la publication d’un ouvrage et à une exposition Des Attentes éperdues en 2013. Nouvelle invitation en 2014 pour photographier la demeure Langlade.

En 2015, résidence avec l’association Lumière d’encre sur la ville de Céret et exposition au printemps de Failles ordinaires à la librairie Maupetit à Marseille.
Lauréate 2015 du programme Hors les Murs de l’Institut français, elle poursuit la série menée au Royaume-Uni qui donne lieu à l’exposition North End en janvier 2016 à la Galerie Le Réverbère. http://www.geraldinelay.com
0 commentaire

TÉLÉCHARGEMENT PDF
Dossier de presse
1.45 MB
tag(s)
Photographie vagabondage Poursuite éditions Lay, Géraldine partager

INFORMATIONS
16.5x 23.5 cm
56 p.
poids 255 g.
isbn 978-2-918960-97-3
---
relié
offset quadri
code barre
code barre