panier
Votre panier est vide
Mix éditions collection collection noirs
Art by telephone
... recalled
Collectif, Sébastien Pluot, Fabien Vallos, Alice Pialoux, Dieudonné Cartier
15 avril 2014
Art by Telephone est une exposition conçue par Jan van der Marck, de 1969 au Museum of Contemporary Art de Chicago. 37 artistes vivant en Amérique du Nord et en Europe, issus des tendances minimale et conceptuelle, du Land Art, de Fluxus ou encore du Pop Art, ont transmis des instructions par téléphone qui furent réalisées par les régisseurs du musée (sous la supervision du commissaire David H. Katzive) : Siah Armajani, Richard Artschwager, John Baldessari, Iain Baxter, Mel Bochner, George Brecht, Jack Burnham, James Lee Byars, Robert H. Cumming, François Dallegret, Jan Dibbets, John Giorno, Robert Grosvenor, Hans Haacke, Richard Hamilton, Dick Higgins, Davi Det Hompson, Robert Huot, Alain Jacquet, Ed Kienholz, Joseph Kosuth, Les Levine, Sol LeWitt, Robert Morris, Bruce Nauman, Claes Oldenburg, Dennis Oppenheim, Richard Serra, Robert Smithson, Guenther Uecker, Stan Van Der Beek, Bernar Venet, Frank Lincoln Viner, Wolf Vostell, William Wegman et William T.Wiley. Charlotte Moorman et Nam June Paik réalisèrent une performance musicale le jour du vernissage. Art by Telephone… Recalled a été initiée par le programme de recherche ‘’En Traduction’’ co-dirigé par Sébastien Pluot et Fabien Vallos à l’école supérieure des beaux-arts d’Angers. Une série de séminaires ont été développés sur la remise en question de la notion d’original et d’autonomie de l’œuvre, la destitution de la figure de l’auteur, les conséquences éthiques des processus de délégation, de traductibilité et d’opérativité, les phénomènes de versionnage et de dissémination du sens. Le projet Art by Telephone… Recalled a été le lieu d’une réflexion sur la modernité critique de l’œuvre. En 2012, cinq expositions ont eu lieu simultanément à l’École Supérieure des Beaux-Arts d’Angers, au cneai= à Paris, au Capc, musée d’art contemporain de Bordeaux, à la Emily Harvey Foundation de New York et au San Francisco Art Institute. En 2014, une nouvelle série d’expositions a lieu, successivement cette fois, à La Panacée, Centre de culture contemporaine de Montpellier. Chacune de ces expositions a été réalisée avec des étudiants et de jeunes diplômés d’écoles d’art : l’École Supérieure des Beaux-Arts d’Angers, l’École d’Enseignement Supérieur d’Art de Bordeaux, l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, le Barnard College, University of Columbia de New York et le San Francisco Art Institute. Par ailleurs, une série de discussions ont été organisées avec des artistes et des universitaires spécialistes de l’art contemporain. Art by Telephone… Recalled Avec : A CONSTRUCTED WORLD, Elisabeth ATJAY, Zenn AL CHARIF, ARMAN, Robert BARRY, Sophie BELAIR-CLEMENT, Iain BAXTER&, Joianne BITTLE, Dominique BLAIS, Christophe BERDAGUER & Marie PEJUS, Mel BOCHNER, Hugo BREGEAU, Jean-Baptiste CAROBOLANTE, Dieudonné CARTIER, Alejandro CESARCO, Alessandro DE FRANCESCO, Jan DIBBETS, Victor DELESTRE, Julie C. FORTIER, Ryan GANDER, Dora GARCIA, Jérémie GAULIN, Mark GEFFRIAUD, John GIORNO, Aurélie GODARD, Joseph GRIGELY, Dick HIGGINS, IKHÉA©SERVICES, Khalil JOREIGE & Joana HADJITHOMAS, Ben KINMONT, Nicholas KNIGHT, Alison KNOWLES, Silvia KOLBOWSKI, Jiri KOVANDA, Noémi KOXARAKIS, Mierle LADERMAN UKELES, Louise LAWLER, Ronan LE CREURER, Pierre LEGUILLON, Les LEVINE, Sol LEWITT, Nicolas LINEL, Maria LOBODA, John MILLER, Dennis OPPENHEIM, Emilie PARENDEAU, Michael PARSONS, Lætitia PAVIANI, John PERREAULT, Will POTTER , Fabrice REYMOND, Yann SÉRANDOUR, Bernar VENET, Lawrence WEINER, Michal WISNIOWKI, Raphaël ZARKA. Cet ouvrage est la somme des recherches théoriques et pratiques qui ont été produites durant ces quatre années. Il permet la redécouverte d’un projet d’exposition et contribue à une compréhension de la pratique artistique depuis les années 1960. — Directeurs de la publication : Sébastien Pluot & Fabien Vallos Coordination éditoriale : Alice Pialoux Graphisme : Dieudonné Cartier Nombre de pages : 502 pages Co-édition : éditions Mix., La Panacée, cneai=, esba Talm, Ebabx — Sébastien Pluot est historien de l’art et commissaire indépendent. Fabien Vallos est théoricien. — Le projet a bénéficié de l’aide à la recherche du Ministère de la Culture et de la Communication —
25 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

Fabien Vallos soutient son doctorat en 2010, à l’université Paris IV Sorbonne, sous la direction de Georges Molinié, Théorie de la fête; festivité, inopérativité & désœuvrement. Sa thèse est une généalogie du concept d’inopérativité. Il a été de 2005 à 2014 professeur de philosophie à l’École d’enseignement supérieur d’art de Bordeaux. Il est actuellement professeur de philosophie et coordinateur de la recherche à l’École Nationale supérieure de la photographie d’Arles et l’École Supérieure d’Art d’Angers. Il est depuis 2006, le co-directeur avec Antoine Dufeu des Éditions Mix. Il est également depuis 2015 le coordinateur du Centre de Recherche Art & Image (CRAI) ainsi que le responsable du laboratoire de recherche FIG. (Figure, Image, Grammaire) de l’Ensp à Arles.

Le travail théorique de Fabien Vallos consiste en l’élaboration d’une généalogie du concept d’inopérativité ainsi qu’à la préparation d’une philosophie critique de l’œuvre. Une partie de ses recherches théoriques est visible sur la plateforme de recherche Chrématistique. Pour ce faire son travail prend les formes de l’enseignement et de séminaires, d’expositions, d’un travail d’artiste, d’un travail d’édition et d’un travail d’écriture théorique et littéraire.

En tant qu’auteur il publie en 2008 le texte Via (comme expérience littéraire du récit de voyage). En tant que traducteur il publie en 2006 une nouvelle traduction du journal du peintre maniériste Jacopo Da Pontormo (avec un large appareil critique). Il publie en 2008 Art conceptuel, une entologie. Il publie en 2010 la première traduction du texte La fête et la machine mythologique du philosophie italien Furio Jesi. Il publie en 2012 une série de traduction de textes grecs et latins pour l’ouvrage Convivio, en 2015 la traduction de Gastronomie d’Archestrate de Gela.

En tant qu’artiste il développe depuis 2008 une pratique qui consiste à réaliser des banquets pour plusieurs dizaines ou plusieurs centaines de personnes. Ces banquets sont adressés en tant qu’œuvre aux convives et à l’institution en tant que dépense.

En tant que commissaire indépendant il réalise en 2012 l’exposition Convivio au centre d’art de l’Onde à Velizy-Villacoublay, l’exposition Lætitia in Convivio au cneai de Paris. Il réalise avec Sébastien Pluot les expositions Art by Telephone… Recalled (2012-2014) au CAPC de Bordeaux, au Cneai de Chatou, à la Emily Harvey Foundation de New York, au SFAI et à la Panacée de Montpellier. Il réalise en 2014 l’exposition Chrématistique III au Cneai de Chatou et l’exposition Une lettre arrive toujours à destinations, avec Sébastien Pluot et Mark Geffriaud à l’Esba d’Angers.

Fabien Vallos soutient son doctorat en 2010, à l’université Paris IV Sorbonne, sous la direction de Georges Molinié, Théorie de la fête; festivité, inopérativité & désœuvrement. Sa thèse est une généalogie du concept d’inopérativité. Il a été de 2005 à 2014 professeur de philosophie à l’École d’enseignement supérieur d’art de Bordeaux. Il est actuellement professeur de philosophie et coordinateur de la recherche à l’École Nationale supérieure de la photographie d’Arles et l’École Supérieure d’Art d’Angers. Il est depuis 2006, le co-directeur avec Antoine Dufeu des Éditions Mix. Il est également depuis 2015 le coordinateur du Centre de Recherche Art & Image (CRAI) ainsi que le responsable du laboratoire de recherche FIG. (Figure, Image, Grammaire) de l’Ensp à Arles.

Le travail théorique de Fabien Vallos consiste en l’élaboration d’une généalogie du concept d’inopérativité ainsi qu’à la préparation d’une philosophie critique de l’œuvre. Une partie de ses recherches théoriques est visible sur la plateforme de recherche Chrématistique. Pour ce faire son travail prend les formes de l’enseignement et de séminaires, d’expositions, d’un travail d’artiste, d’un travail d’édition et d’un travail d’écriture théorique et littéraire.

En tant qu’auteur il publie en 2008 le texte Via (comme expérience littéraire du récit de voyage). En tant que traducteur il publie en 2006 une nouvelle traduction du journal du peintre maniériste Jacopo Da Pontormo (avec un large appareil critique). Il publie en 2008 Art conceptuel, une entologie. Il publie en 2010 la première traduction du texte La fête et la machine mythologique du philosophie italien Furio Jesi. Il publie en 2012 une série de traduction de textes grecs et latins pour l’ouvrage Convivio, en 2015 la traduction de Gastronomie d’Archestrate de Gela.

En tant qu’artiste il développe depuis 2008 une pratique qui consiste à réaliser des banquets pour plusieurs dizaines ou plusieurs centaines de personnes. Ces banquets sont adressés en tant qu’œuvre aux convives et à l’institution en tant que dépense.

En tant que commissaire indépendant il réalise en 2012 l’exposition Convivio au centre d’art de l’Onde à Velizy-Villacoublay, l’exposition Lætitia in Convivio au cneai de Paris. Il réalise avec Sébastien Pluot les expositions Art by Telephone… Recalled (2012-2014) au CAPC de Bordeaux, au Cneai de Chatou, à la Emily Harvey Foundation de New York, au SFAI et à la Panacée de Montpellier. Il réalise en 2014 l’exposition Chrématistique III au Cneai de Chatou et l’exposition Une lettre arrive toujours à destinations, avec Sébastien Pluot et Mark Geffriaud à l’Esba d’Angers.

Dieudonné Cartier, diplômé de l’École Supérieure des Beaux-Arts d’Angers, vit et travaille à Bruxelles. Sa démarche s’oriente autour de questions relatives à la collection, à l’archive, au dispositif et au statut du document dans le champ de l’art. A travers l’édition, le multiple ou l’éphéméra et son inscription dans un dispositif de traduction lié à la documentation et à la publication, il interroge les divers principes de production, de reproduction et de diffusion des œuvres. Il propose ainsi d’en réinterpréter la puissance auratique, d’en interroger ou d’en modifier le statut, à travers notamment les concepts d’artistisation et de juxtaposition.

Depuis 2010, il a participé à de nombreuses expositions collectives, dont Convivio ou la plastique culinaire (commissariat Fabien Vallos, centre d’art Micro-Onde, 2011)), Laetitia in convivio (commissariat Fabien Vallos, Cneai, 2011), Le Royaume & l’Exil (commissariat Christophe Le Gac,Galerie Backslash, 2011), Une Lettre arrive toujours à destinationS (commissariat Sébastien Pluot, La Panacée, 2014). Il participe au projet et expositions Chrématistique avec les commissaires Jérémie Gaulin et Fabien Vallos (2012-2014), il fait également partie des expositions Art by Telephone… Recalled (commissariat Sebastien Pluot et Fabien Vallos, 2012-2014) et Mer. Station 17: A New Spirit in Booking (commissariat Luc Derycke, 2015). En collaboration avec l’artiste Brice Raphalen, il développe entre 2011 et 2013 un projet curatorial sous le nom de Cycle d’expositions temporaires et aléatoires 200 x 75.

En 2014, il réalise sa première exposition personnelle à Bruxelles, intitulée De 14h à 18h30, à De La Charge, suivie en mars 2015 de The Office of Gravitational Documents #FAX à la galerie Laurent Mueller à Paris qui l’invite à installer son bureau d’archive dédié aux « documents gravitationnels » qu’une quarantaine d’artistes lui enverront par fax aux horaires d’ouverture. http://dieudocartier.blogspot.fr/

Dieudonné Cartier, diplômé de l’École Supérieure des Beaux-Arts d’Angers, vit et travaille à Bruxelles. Sa démarche s’oriente autour de questions relatives à la collection, à l’archive, au dispositif et au statut du document dans le champ de l’art. A travers l’édition, le multiple ou l’éphéméra et son inscription dans un dispositif de traduction lié à la documentation et à la publication, il interroge les divers principes de production, de reproduction et de diffusion des œuvres. Il propose ainsi d’en réinterpréter la puissance auratique, d’en interroger ou d’en modifier le statut, à travers notamment les concepts d’artistisation et de juxtaposition.

Depuis 2010, il a participé à de nombreuses expositions collectives, dont Convivio ou la plastique culinaire (commissariat Fabien Vallos, centre d’art Micro-Onde, 2011)), Laetitia in convivio (commissariat Fabien Vallos, Cneai, 2011), Le Royaume & l’Exil (commissariat Christophe Le Gac,Galerie Backslash, 2011), Une Lettre arrive toujours à destinationS (commissariat Sébastien Pluot, La Panacée, 2014). Il participe au projet et expositions Chrématistique avec les commissaires Jérémie Gaulin et Fabien Vallos (2012-2014), il fait également partie des expositions Art by Telephone… Recalled (commissariat Sebastien Pluot et Fabien Vallos, 2012-2014) et Mer. Station 17: A New Spirit in Booking (commissariat Luc Derycke, 2015). En collaboration avec l’artiste Brice Raphalen, il développe entre 2011 et 2013 un projet curatorial sous le nom de Cycle d’expositions temporaires et aléatoires 200 x 75.

En 2014, il réalise sa première exposition personnelle à Bruxelles, intitulée De 14h à 18h30, à De La Charge, suivie en mars 2015 de The Office of Gravitational Documents #FAX à la galerie Laurent Mueller à Paris qui l’invite à installer son bureau d’archive dédié aux « documents gravitationnels » qu’une quarantaine d’artistes lui enverront par fax aux horaires d’ouverture. http://dieudocartier.blogspot.fr/
0 commentaire

TÉLÉCHARGEMENT PDF
Dossier de presse
207.71 kB
tag(s)
Art Mix éditions partager

INFORMATIONS
langue Français
17x3,7x23cm
502 p.
poids 810 g.
isbn 979-10-90951-03-7
code barre
code barre