panier
Votre panier est vide
Mix éditions collection collection noirs
Canopée
Anabase ³
Fabrice Reymond
05 avril 2012
La canopée est l’écosystème de la cime des arbres. C’est l’endroit où la photosynthèse est la plus intense, c’est la végétation la plus éloignée du sol, c’est la hauteur des racines, la surface de la profondeur. La canopée vient de l’anglais canopy qui est aussi le baldaquin des lits et le cockpit des avions de chasse, mais la canopée est née en Grèce où elle est un moustique puis une moustiquaire. La Septante l’a utilisée pour cacher l’arche de l’alliance et l’église catholique s’en sert pour recouvrir les hosties consacrées. La canopée protège de l’idolâtrie, de la profanation et des piqûres de moustiques. Dans les forêts et dans nos lits, elle nous protège même du regard de Dieu. Kounoupi le moustique pique très vite jusqu’au sang. L’anticoagulant qu’il nous injecte, pour que sa trompe ne se bouche pas, provoque des éruptions cutanées qui nous démangent pendant un moment; les fragments de ce livre en sont les traces. Paysage suspendu au-dessus de nos têtes, nuages verts qui séparent du soleil et de la pluie, la canopée est une deuxième atmosphère qui nous repose de la permanente exposition à l’immensité des cieux. La canopée abrite nos anabases. elle protège le petit poucet des intempéries quand il tente de retrouver son chemin et les saumons de leurs prédateurs quand ils remontent frayer là où ils sont nés. La canopée n’est visible que d’au-dessus ou d’en dessous, seuls nos ancêtres dans l’évolution peuvent encore y vivre, nous sommes exclus de son immanence. La canopée est à l’opposé du regard circulaire, du panoptique; elle est plongée et contre-plongée. La canopée bouge avec le vent et garde sa forme en mémoire. La canopée est un champ de bouquets, chacun a ses racines et tous font un paysage, c’est une sculpture en réseau. Les arbres comme ces fragments de texte font simplement partie de la forêt. Pour atteindre la canopée il faut quitter son ombre. Ce livre est un radeau posé sur les cimes; un fantôme. L'ANABASE est une collection de fragments commencée en 1998, cailloux polis à la mains et conservés dans des livres.
12 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

0 commentaire

TÉLÉCHARGEMENT PDF
quatrième de couverture
75.04 kB
premières pages
0 bytes
tag(s)
Littérature Mix éditions Reymond, Fabrice partager

INFORMATIONS
langue Français
11,5x17,5cm
120 p.
poids 109 g.
isbn 978-2-914722-99-5
code barre
code barre