panier
Votre panier est vide
Interface
HORSD’OEUVRE n°20
CMJN, 2007
Guillaume Millet, Joël Hubaut, Olivier Mosset, Niek Van de Steeg
30 novembre 2006
Guillaume Millet (...) Les acryliques s’appuient sur une réalité photographiée puis photographique que Guillaume Millet a retravaillée puis épurée afin d’en dégager une substantifique moelle qu’il retranscrit froidement sur la toile. Les enjeux principaux se concrétisent dès lors en amont de l’acte pictural à proprement parler, le choix du motif puis du cadrage photographique, la transcription de ces données et la recherche d’une échelle appropriée étant préalable à l’application de la peinture sur la toile qui pourrait tout aussi bien être déléguée. Il en va tout autrement pour les dessins où Guillaume Millet, tout en s’appuyant sur diverses étapes de transpositions qui ont une fois de plus pour origine des documents de seconde main, incorpore dans l’acte une part de risque dont la marge a été particulièrement réduite dans les acryliques. (...) Joël Hubaut (...) Il débute son travail à la fin des années 60, stimulé par les écrits de W.S.Burroughs, la musique d’Eric Satie, l’actionnisme, le Pop et les réflexions théoriques du groupe B.M.P.T. « Mixant toutes ces sources hétéroclites, il oriente son activité vers un mixage hybride et monstrueux qu’il qualifie avec humour de Peste-Moderne. Il crée à partir de 1970 ses premiers signes “d’écriture épidémik” qui envahissent tous les supports; objets-corps humains-véhicules-sites- etc... développant un processus contaminant «rhizomique» pluridisciplinaire et intermédiaire sous forme d’installations et de manoeuvre. Pour morale autorité travail mérite yatching-club il utilise le média textuel pour rependre sa Peste Moderne et fait un certain clin d’oeil à l’attitude et aux habitudes de certains politiciens qui sont souvent à des âbimes de leurs propos. Olivier Mosset (...) Depuis plus de trente ans, Olivier Mosset n’a cessé, avec des moyens expressifs réduits au minimum, en évitant – autant que faire se peut – tout affect, de questionner la peinture. Cela implique, pour mieux la cerner, que le changement d’angle d’attaque soit quasi permanent, la peinture se révélant dans la multiplicité de ses postures, sans cesse éprouvée par les limites même de sa viabilité. (...) (...) Gone West, 1987, tout en appartenant à cette période du retour à l’abstraction, reprend l’usage des bandes, traitées en oblique. Cela fait partie de toutes les variations sur le châssis carré et de l’inscription de la forme dans ce format. (...) Niek Van de Steeg (...) Son travail se caractérise par une critique des grandes organisations avec un projet en perpétuel devenir qu’il développe depuis des années au travers d’installations : la TGAD, Très Grande Administration Démocratique. Depuis une vingtaine d’années, Niek van de Steeg travaille à partir de sujets aussi variés que l’abandon des usines Renault sur L’île Seguin en 1989, la réalisation du Marché Commun de l’Europe des Douze en 1992, un Pigeonnier dans un parc public à Jinan en Chine en 2004, une agence de publicité, Le Dojo, à Nice en 2006, ou un Centre d’Art dans un immeuble Écran à Saint Fons en 2007. Cette prise en compte du lieu et du contexte s’est articulée dans la fabrication de fictions et plus récemment des cadres de travail intitulés Structures de Corrections et depuis un an les Paradoxes. (...) Impression offset sur papier couché 250 Gr., 4 X 420 x 594 mm, 1 coul. 4 X 100 exemplaires numérotés et signés par les artistes
153.5 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

0 commentaire

tag(s)
Affiche Multiples Interface partager

INFORMATIONS
59,4x42cm
4 x Recto p.
code barre
code barre