panier
Votre panier est vide
De l'incidence éditeur
Non
négation, négatif, négativité entre Chine, Japon et Europe
François Laplantine
10 mars 2016
Ce livre parcourt différentes figures de négation, de refus et de résistance dans lesquelles le sujet revendique une position agonistique. Il réinterroge les nihilismes puis ce que la psychanalyse appelle la négativité et la dénégation, où un non peut vouloir dire oui. Il rencontre sur son chemin l’étrange personnage de Bartleby dont la formule réitérée « je préfèrerais ne pas » brouille encore davantage le travail de l’interprétation. Mais une autre forme de non qui se dit wu en chinois et mu en japonais – que l’on traduit par sans, rien, vide, non-être, néant – va permettre de nous décentrer par rapport aux négations précédentes. Elle ouvre à une pensée de la défection des idéologies dogmatiques du sens et de la vérité, une pensée sans religion, sans transcendance, sans absolu du pouvoir, sans signifiés cachés derrière des signifiants. Or il n’est pas nécessaire d’être chinois ou japonais pour comprendre cette modalité de la négation défective qui préconise le pas, le peu et le moins. Elle est au cœur de la démarche de Manzini, prêtre hétérodoxe qui dans l’Italie de la Renaissance écrit un petit opuscule intitulé Le néant. Nous la rencontrons chez Kafka et également dans ce que Barthes et Blanchot appellent « le neutre » et Kandinsky « le blanc ». Dans le régime de connaissance proposé par l’auteur de cet ouvrage, il convient de se fier à sans croire en, de discerner sans discriminer, d’analyser sans déchirer.
17 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

---
Professeur émérite à l’Université Lyon 2 où il a fondé le département d’anthropologie, François Laplantine est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages traduits en plusieurs langues.
0 commentaire

tag(s)
Philosophie Sciences humaines De l'incidence éditeur Laplantine, François partager

INFORMATIONS
langue Français
15x0,9x19cm
152 p.
poids 220 g.
isbn 978-2-918193-38-8
code barre
code barre