panier
Votre panier est vide
Huguet éditeur collection De(s)générations
De(s)générations N°25
par-dessus bord
Véronique Bergen, Grégoire Chamayou, Julien Coupat, François Cusset, Nicolas Daubanes, Guillaume Greff, Éric Hazan, Manuel Joseph
15 octobre 2016
Le numéro 25 de la revue De(s)générations part d’un geste simple, évident, nécessaire : congédier, jeter par-dessus bord les discours ou les principes politiques, symboliques et idéologiques qui définissent et soutiennent un monde pathologique. Ce faisant, il s’agit avant tout de proposer une autre description de la situation en regardant du côté de certaines luttes, en s’attachant à l’expérimentation de formes de vie, en revenant sur la chasse qui est faite aux pauvres ou en écoutant simplement la parole de quelques Rroms. On pourra aussi s’attacher à l’histoire d’un berger tunisien ou à la façon dont Rosa Luxemburg regardait les arbres, les oiseaux ou des pierres tandis qu’elle était en prison. Avec des contributions, entre autres, de Véronique Bergen, Manuel Joseph, Grégoire Chamayou, François Cusset, Philippe Roux, Eric Hazan ou Alexandre Costanzo, on découvrira des paysages qui, certes, se contrarient, mais qui esquissent pourtant, dans une forme de solidarité ou de compagnonnage, les contours d’un horizon commun.
12.5 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

Editorial
Ce que signifie « la droite », comme principe de gestion d’un pays, nous apparaît à tous comme étant relativement clair, comme est clair l’horizon politique, symbolique et idéologique qu’elle soutient. Mais qu’est-ce que « la gauche » ? Et quels sont au juste son rôle, sa fonction dans ce paysage ? En s’attachant notamment à ces quatre dernières décennies ou plus particulièrement au cours de ces dernières années, n’importe lequel d’entre nous peut tirer quelques conclusions simples, objectives, et du coup proposer une définition. La gauche, c’est la droite. Mais c’est la droite qui porte un autre nom : elle fait semblant. Si elle porte un autre nom, c’est parce que sa fonction historique a toujours consisté et consiste, aujourd’hui encore, à trahir en provoquant au passage toutes sortes de découragements. Inutile donc d’aller courir toujours plus à gauche ou bien alors un peu moins, ce qu’on appelle la gauche est tout simplement cet autre nom de la droite qui se propose de faire avaler aux pauvres le même monde avec, en supplément, le goût de la trahison. Une fois ce constat trivial établi, il ne nous reste donc plus qu’à la jeter par-dessus bord, et avec elle le monde pathologique qu’elle défend. Car il y a bien un moment où l’on ne peut plus croire ce qu’on nous raconte et où l’on ne veut plus être parlé par ces gens. Et c’est, en réalité, un moment heureux puisque nous devons alors compter sur nos propres capacités pour définir le monde.
Ce numéro 25 de De(s)générations, comme ce sera le cas pour celui qui va suivre, propose donc de congédier cet horizon pour assumer une autre description de la situation : en écoutant les paroles de quelques Rroms ; en revenant sur la chasse qui est faite aux pauvres ; en regardant du côté de certaines luttes, soulèvements ou l’expérimentation de nouvelles formes de vie ; en s’attachant à l’histoire d’un berger tunisien ou à la façon dont Rosa Luxemburg, il y a près d’un siècle, regardait les arbres, les oiseaux, des pierres ou le ciel tandis qu’elle était en prison. Ce faisant, nous pourrons partager d’autres évidences en commençant simplement par dire ce à quoi nous tenons. _Philippe Roux

---
Sommaire
Véronique Bergen  : Paroles de Roms
Manuel Joseph  : Mais c’est fini, ça. C’est fini.
Grégoire Chamayou : La chasse aux pauvres
Julien Coupat & Éric Hazan  : Pour un processus destituant : invitation au voyage
Éric Hazan, dialogue avec Philippe Roux : Il faut se mettre au boulot !
François Cusset  : L’assomption du conflit, entretien avec Philippe Roux et Gaëlle Vicherd
Philippe Roux : L’irruption du berger, Carthage et Virgile à l’époque du capitalisme absolu
Alexandre Costanzo : Les lettres de prison

Iconographie :
Nicolas Daubanes
Guillaume Greff

---
Directeur de la publication : Jean-Pierre Huguet
Rédacteur en chef : Philippe Roux
Comité de rédaction
Jean-Marc Cerino, Alexandre Costanzo, Daniel Costanzo,
Camille Fallen, Michel Gaillot, Jean-Baptiste Sauvage, Xavier Vert
Véronique Bergen est philosophe, romancière, poète, née à Bruxelles en 1962. Auteur d’essais philosophiques (L’Ontologie de Gilles Deleuze ; Résistances philosophiques ; Fétichismes ; Djelem djelem…), de romans qui donnent voix aux oubliés, aux muselés (Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent ; Aujourd’hui la révolution. Fragments d’Ulrike M. ; Le Cri de la poupée ; Janis Joplin. Voix noire sur fond blanc…), elle collabore à diverses revues (La Nouvelle Quinzaine Littéraire, Artpress, L’Art même, Lignes…).

Véronique Bergen est philosophe, romancière, poète, née à Bruxelles en 1962. Auteur d’essais philosophiques (L’Ontologie de Gilles Deleuze ; Résistances philosophiques ; Fétichismes ; Djelem djelem…), de romans qui donnent voix aux oubliés, aux muselés (Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent ; Aujourd’hui la révolution. Fragments d’Ulrike M. ; Le Cri de la poupée ; Janis Joplin. Voix noire sur fond blanc…), elle collabore à diverses revues (La Nouvelle Quinzaine Littéraire, Artpress, L’Art même, Lignes…).

Véronique Bergen est philosophe, romancière, poète, née à Bruxelles en 1962. Auteur d’essais philosophiques (L’Ontologie de Gilles Deleuze ; Résistances philosophiques ; Fétichismes ; Djelem djelem…), de romans qui donnent voix aux oubliés, aux muselés (Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent ; Aujourd’hui la révolution. Fragments d’Ulrike M. ; Le Cri de la poupée ; Janis Joplin. Voix noire sur fond blanc…), elle collabore à diverses revues (La Nouvelle Quinzaine Littéraire, Artpress, L’Art même, Lignes…).

Véronique Bergen est philosophe, romancière, poète, née à Bruxelles en 1962. Auteur d’essais philosophiques (L’Ontologie de Gilles Deleuze ; Résistances philosophiques ; Fétichismes ; Djelem djelem…), de romans qui donnent voix aux oubliés, aux muselés (Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent ; Aujourd’hui la révolution. Fragments d’Ulrike M. ; Le Cri de la poupée ; Janis Joplin. Voix noire sur fond blanc…), elle collabore à diverses revues (La Nouvelle Quinzaine Littéraire, Artpress, L’Art même, Lignes…).

Véronique Bergen est philosophe, romancière, poète, née à Bruxelles en 1962. Auteur d’essais philosophiques (L’Ontologie de Gilles Deleuze ; Résistances philosophiques ; Fétichismes ; Djelem djelem…), de romans qui donnent voix aux oubliés, aux muselés (Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent ; Aujourd’hui la révolution. Fragments d’Ulrike M. ; Le Cri de la poupée ; Janis Joplin. Voix noire sur fond blanc…), elle collabore à diverses revues (La Nouvelle Quinzaine Littéraire, Artpress, L’Art même, Lignes…).

Véronique Bergen est philosophe, romancière, poète, née à Bruxelles en 1962. Auteur d’essais philosophiques (L’Ontologie de Gilles Deleuze ; Résistances philosophiques ; Fétichismes ; Djelem djelem…), de romans qui donnent voix aux oubliés, aux muselés (Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent ; Aujourd’hui la révolution. Fragments d’Ulrike M. ; Le Cri de la poupée ; Janis Joplin. Voix noire sur fond blanc…), elle collabore à diverses revues (La Nouvelle Quinzaine Littéraire, Artpress, L’Art même, Lignes…).

Véronique Bergen est philosophe, romancière, poète, née à Bruxelles en 1962. Auteur d’essais philosophiques (L’Ontologie de Gilles Deleuze ; Résistances philosophiques ; Fétichismes ; Djelem djelem…), de romans qui donnent voix aux oubliés, aux muselés (Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent ; Aujourd’hui la révolution. Fragments d’Ulrike M. ; Le Cri de la poupée ; Janis Joplin. Voix noire sur fond blanc…), elle collabore à diverses revues (La Nouvelle Quinzaine Littéraire, Artpress, L’Art même, Lignes…).

Véronique Bergen est philosophe, romancière, poète, née à Bruxelles en 1962. Auteur d’essais philosophiques (L’Ontologie de Gilles Deleuze ; Résistances philosophiques ; Fétichismes ; Djelem djelem…), de romans qui donnent voix aux oubliés, aux muselés (Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent ; Aujourd’hui la révolution. Fragments d’Ulrike M. ; Le Cri de la poupée ; Janis Joplin. Voix noire sur fond blanc…), elle collabore à diverses revues (La Nouvelle Quinzaine Littéraire, Artpress, L’Art même, Lignes…).
0 commentaire

TÉLÉCHARGEMENT PDF
Couverture
593.44 kB
tag(s)
esthétique philosophique revue Sciences humaines Huguet éditeur partager

INFORMATIONS
langue Français
15x21cm
96 p.
poids 145 g.
isbn 978-2-35575-265-0
issn 1778-0845
code barre
code barre