panier
Votre panier est vide
Hélice Hélas collection Ellipses et laps
La Vie sauvage
Tony O’Neill, David Brülhart
15 octobre 2016
La Vie sauvage est un roman graphique original de l’auteur américain Tony O’Neill et du graveur fribourgeois David Brülhart. Écrit dans un langage particulièrement marqué par un slang imagé, une narration cinématographique, une sensation d’intemporalité et accompagné d’une iconographie kaléidoscopique, la Vie sauvage capture les paysages et ceux qui résident dans les marges d’une Amérique en proie à une crise et une reconstruction de ses imaginaires, de ses valeurs et de ses mythologies.
28 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

A travers le récits et les rencontrent de Chet et Lottie, l’un boxeur, l’autre serveuse en détresse - tous deux fugitifs -, les autoroutes vides et les déserts défilent, les villes-fantômes et les premières communautés beatnik se visitent furtivement alors que les deux protagonistes tournent autour de l’inatteignable lieu qu’est Nowhere et que la réalité se désincarne progressivement.

---
Traduit de l’américain par Dejan Gacond et Frédérique Longrée
Tony O’Neill est né en 1978 à Blackburn dans le Lancashire; il vit  New York. Musicien et écrivain, il est l’auteur plusieurs ouvrages, traduit et édité en français chez 13e Note éditions.
On lui doit Notre dame du vide, Sick City et Du bleu dans les veines (où il raconte son parcours chaotique d’ancien junkie).

David Brülhart travaille la gravure depuis une quinzaine d’années. Il s’est spécialisé dans la gravure sur plexiglas. Son parcours professionnel se conjugue à la fois sur le plan de l’image narrative au niveau de l’édition où ses livres Corps Carbone (2012) et La vie sauvage (2016) se développent sur le principe de l’hypergraphic, où poésie, images muettes, art séquentiel construisent ou déconstruisent la narration. 
David Brülhart trouve un terrain d’expression également dans le monde de l’art contemporain avec des expositions qui présentent des narrations sous forme d’installation. Récemment, il a exposé son travail au Manoir de Martigny, au Kunsthaus de Grenchen ou encore à la galerie Hofstetter à Fribourg. Il a également reçu plusieurs résidences (Venise, Paris ou encore l’atelier GE grave à Genève) ou bourses (fondation Bédikian, Bourse Jean Tinguely). https://www.davidbrulhart.com/
0 commentaire

TÉLÉCHARGEMENT PDF
Extrait
675.87 kB
tag(s)
Café romand Dessin Littérature Roman graphique Récit Hélice Hélas Brülhart, David O’Neill, Tony partager

INFORMATIONS
langue Français
21.5x27cm
216 p.
poids 780 g.
isbn 978-2-940522-44-6
code barre
code barre