panier
Votre panier est vide
Hélice Hélas collection Mycélium mi-raisin
La vie est trop courte pour la partager
Alain Cébius
20 avril 2016
La vie est trop courte pour la partager raconte les aventures amères et hospitalisées du narrateur, lequel vient de subir un infarctus. Alité, branché à des machines et dépendant des bons soins qu’on veut bien lui prodiguer, Laurent (c’est le prénom du narrateur), a tout loisir de songer à sa vie et ses échecs. On s’aperçoit, en filigranes, qu’il est le père de Miguel, un enfant atteint d’autisme dont la maman n’a pas survécu au moment de sa venue au monde. Or Miguel, adolescent maintenant, vient de s’échapper de l’institution qui s’occupait de lui. A partir ce double événement, l’hospitalisation du père et la fugue du fils autiste, L’auteur déroule le récit d’une quête émouvante, celle d’un homme sur le fil de la mort qui s’arrache pour retrouver l’unique lien qui le maintient du côté de la vie. L’écriture est personnelle, subjective, qui convoque le souffle de l’argot pour conjurer un destin tragique et permettre d’avancer. En parallèle à la quête du père, le journal du fils apparaît et ponctue la narration, servant de contrepoint jusqu’au dénouement, à la fois trivial et dramatique, ce qui n’est pas incompatible.
16 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

---
Alain Cébius crée des sketchs pour les scouts, participe à la fresque médiévale Pierres de Sang, écrit, met en scène, divorce et se remarie.
0 commentaire

tag(s)
Autofiction Littérature Hélice Hélas Cébius, Alain partager

INFORMATIONS
langue Français
14.5x0.9x18.5cm
144 p.
poids 180 g.
isbn 978-2-940522-40-8
code barre
code barre