panier
Votre panier est vide
Hélice Hélas collection Ellipses et laps
La femme canon
Albertine, Germano Zullo
26 février 2016
La Femme Canon, première bande-dessinée d’Albertine scénarisée par Germano Zullo exprime une histoire d’amour tout ce qu’il y a de plus archétypale. Dans cette métaphore de la passion qui ne se renouvelle pas, l’homme et la femme canon vont de villages en villages et font griller la poudre pour le plus grand ébahissement des badauds. A chaque envol, le spectacle se réitère avec emphase, l’argent afflue et la femme canon se retrouve projetée à des kilomètres à la ronde. Chaque soir, alors qu’elle rentre à pied jusqu’à la caravane son homme l’attend amoureusement en lui mitonnant un plat de spaggetti pomodoro.
18 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

Au mur, une photo est accrochée, on y décerne que la femme canon rougit d’émotion. A l’instar d’un autre grand récit emblématique de l’amour passion, Belle du Seigneur d’Albert Cohen, la femme et l’homme canon tente de continuer leur idylle au fil des tournées de village sans rien changer.
Pourtant, un soir de fête populaire, alors qu’un nouveau couple est en train de se former non loin de la caravane, la femme canon demande : « Demain, tu mettras moins de poudre dans le canon. D’accord ? ». En effet, elle vole trop loin, est fatiguée de rentrer à pied : derrière cette question se cache les sous-entendus de l’amour passion qui s’estompe. On ne sait pas ce que répond l’homme canon. Un soir – le lendemain, des mois après ? – la femme canon ne revient pas. Seul son costume de spectacle gît quelque part dans la forêt sous le regard houlleux d’un hibou. Pour l’homme canon commence l’expérience de la solitude, de l’absence et de sa recherche de palliatif, de l’incompréhension, du délire alors que des rumeurs annoncent qu’un boucher du coin enlève les femmes pour les manger.

La Femme Canon est une bande-dessinée très sobre, oscillant entre des fresques et des paysages aux détails précis et aux coups de crayons noirs fourmillant et de simples traits de plume. L’ellipse si essentielle à la bande dessinée détemporalise la narration tout en soulignant les sous-entendus que le lecteur pourra recouper à ses propres expériences amoureuses.
0 commentaire

TÉLÉCHARGEMENT PDF
Dossier de presse
18.33 MB
tag(s)
Bande dessinée Café romand Cirque Jeunesse Suisse Hélice Hélas Albertine Zullo, Germano partager

INFORMATIONS
langue Français
23x32.5cm
56 p.
poids 305 g.
isbn 978-2-94-052236-1
code barre
code barre