panier
Votre panier est vide
Cellule architecture – FWB collection Visions - Architectures publiques
Le centre Keramis
Collectif
13 mai 2015
La collection Visions - Architectures publiques est née de la volonté de promouvoir l'architecture publique en Wallonie et à Bruxelles, en développant les relations que l'architecture entretient avec la photographie et l'écriture. Offrir une approche du langage architectural dans ses différentes facettes : le regard d'un photographe, la perception d'un auteur, le témoignage de l'utilisateur, la critique d'un spécialiste, l'entretien avec les concepteurs, soit autant de portes d'accès que chacun peut emprunter selon son expérience ou son désir. Depuis 2002, la collection est dirigée au rythme d'une sortie par an ou tous les deux ans.
19 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

Le 11e volume, le Centre Keramis ↗ à la Louvière, présente la concrétisation d'un marché d'architecture remporté par l'A.M. Coton_De Visscher_Le Lion_Nottebaert_Vincentelli, associés au plasticien Jean Glibert et à Salutpublic pour la signalétique. Un projet exemplaire saisi par la photographe franco-belge Marie-Noëlle Boutin.

La Louvière est l'une de ces villes européennes littéralement façonnées par l'industrie locale : alors simple hameau, elle connaît un formidable essor urbain après l'installation, en 1841, de la Faïencerie Boch. De l'usine de 17 Ha ne subsiste aujourd'hui qu'un atelier de 1000 m², abritant trois fours bouteilles classés comme monument, qui sont au cœur, au sens propre comme au figuré, du Centre de la Céramique de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Bien plus qu'un sanctuaire, riche d'une collection de milliers de pièces, Keramis est avant tout un espace de création, à l'image du magnifique bâtiment conçu par le collectif d'architectes composé de l'Atelier De Visscher-Vincentelli et Coton-Le Lion-Nottebaert, subtilement capturé par la photographe Marie-Noëlle Boutin Fort de son implication humaine avec les anciens travailleurs du site, l'écrivain Daniel Adam ouvre ce livre, suivi par Ludovic Recchia qui a porté l'ambition du projet depuis ses débuts, la doctorante Charlotte Lheureux qui revient sur les enjeux du concours d'architecture, le regard du critique d'architecture Maarten Delbeke, le dessin averti de Jochen Gerner et enfin, le propos de curateur d'art Benoît Dusart autour de l'œuvre du plasticien Jean Glibert qui a ceint le bâtiment d'une peau morcellée.

---
Auteur(s): Maarten Delbeke, Charlotte Lheureux, Daniel Adam, Jochen Gerner, Benoît Dusart et Ludovic Recchia.
Graphisme: DOJO design (Joël Van Audenhaege et Collin Hotermans)
0 commentaire

tag(s)
Architecture Cellule architecture – FWB partager

INFORMATIONS
langue Français - Anglais
17.2x1x21.5cm
112 p.
poids 360 g.
isbn 978-2-930705-11-8
code barre
code barre