panier
Votre panier est vide
Cellule architecture – FWB collection Visions - Architectures publiques
La Maison Folie
Chantal Dassonville, Maurizio Cohen, Atelier d’architecture Matador, Rino Noviello
01 avril 2006
La Maison Folie de Mons, à l’instar du Palais de Tokyo, de l’Espace Lu à Nantes ou encore de la Condition publique à Roubaix, n’a pas le souci de paraître mais seulement celui d’être au plus près de ceux qui l’habitent, comme le dit Yves Vasseur, le directeur du Théâtre du Manège. Invité à redéfinir simplement les zones d’accueil et d’accès de la salle de théâtre des Arbalestriers dans l’esprit des Maisons Folie qui venaient de voir le jour à Lille en 2004, Matador (justement récompensé il y a peu pour ce travail par le Prix d’architecture de la Province de Hainaut) est parvenu à réaffecter l’ensemble du domaine exploitable. Si la salle de théâtre est restée dans son état initial, Matador, pratiquant une architecture de friche, revendique pleinement l’originalité des concepts d’Espace des possibles et de Margin’halle – ces deux lieux formant, avec la cour centrale, la Maison Folie de Mons. Le regard photographique sur ce lieu est celui de Rino Noviello. La plume est celle de la dramaturge Pascale Tison et le clavier, celui du philosophe Christian Ruby, qui rendent compte de cette expérience de restitution de l’espace public à ses acteurs. La critique architecturale en a été confiée à Jean Stillemans. Pierre-Olivier Rollin s’est livré à un entretien avec Marc Mawet et Olivier Bourez, les architectes de Matador, sans oublier l’intervention in situ du plasticien Emilio López-Menchero.
19 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

0 commentaire

TÉLÉCHARGEMENT PDF
Dossier de presse
440.80 kB
tag(s)
Architecture Cellule architecture – FWB partager

INFORMATIONS
langue Français - Anglais
17x21.5cm
112 p.
poids 330 g.
isbn 978-2-873173-05-0
code barre
code barre