panier
Votre panier est vide
Fourre-tout collection Architexto
Architexto 05
Martiat/Durnez, architectes + Frédéric Saenen, écrivain
Sibrine Durnez, François Xavier Martiat, Frédéric Saenen
10 octobre 2007
« L’exercice de l’architecture demande des convictions sincères. La société dans laquelle nous évoluons pousse à une consommation sans effort, sans questionnement sur nos attentes profondes. Je me suis rendu compte qu’une proportion consternante de textes consacrés à l’architecture ignore les mots beauté, inspiration, magie, fascination, enchantement, ainsi que les concepts de sérénité, de silence, d’intimité et de surprise. Tous sont incrustés dans mon âme, et, bien qu’étant pleinement conscient de ne pas leur avoir fait complètement justice dans mon œuvre, ils n’ont jamais cessé de me guider (R. Burri, Luis Barragan, London, Phaidon Press, 2007). Certaines préoccupations de l’architecte, dont Luis Barragan fait ici écho, semblent en marge de celles du commun des mortels. Pourtant, gérées avec justesse, elles confèrent au projet d’architecture sa qualité. Les notions d’initiation et de finalités à atteindre ne sont évidemment pas à perdre de vue. Comme l’exprime Renzo Piano avec simplicité, il s’agit pour l’architecte de ne jamais trahir son métier (La désobéissance de l’architecte, Paris, Arléa, 2007). » « L’architecture dans ce qu’elle a de plus fondamentale est autant un lieu où l’on s’abrite qu’une source d’émotions. Notre mission passe par sa conscientisation : éveiller le commanditaire dans son désir d’espace et sensibiliser l’usager qu’il en sera demain. L’architecture répond un contexte multiple et évolutif, qu’il soit temporel, géographique ou humain; en ce sens, elle se fait existence plutôt que présence. Ne pas oublier que l’architecte se met au service de l’homme : il accepte dès les prémices du projet, de n’être que de passage et privilégie ainsi l’originalité des désirs individuels. La justesse de l’architecture découle de cette adéquation ». François Xavier Martiat (°1972) et Sibrine Durnez (°1976), diplômés en 1997 et 1999 de l’Institut supérieur d’architecture Saint-Luc de Wallonie (Liège), collaborent depuis leurs études et fondent leur bureau en 2004 Après avoir publié, en 1997, un recueil de poésie Seul tenant chez L’Harmattan, Frédéric Saenen (1973) évolue vers une « prolixité plus mordante », comme il se définit lui-même, « à la limite du pamphlet », avec des textes destinés à être lus en public. En 2003, il lance avec Frédéric Dufoing la revue Jibrile qui aujourd’hui est développée principalement sur Internet ( www.revuejibrile.com). F. Saenen est également critique pour de nombreuses revues littéraires en Belgique, en France et sur Internet, notamment Cancer !, Tsimtsoum, La Sœur de l’Ange, La Presse littéraire, Gavroche, Carbone, Parutions.com et Sitartmag.com. Depuis peu il explore, avec des nouvelles, le genre de la narration brève.
9 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

0 commentaire

tag(s)
Architecture Fourre-tout Durnez, Sibrine Martiat, François Xavier Saenen, Frédéric partager

INFORMATIONS
langue Français - Anglais
11x17cm
208 p.
poids 152 g.
isbn 978-2-960047-58-5
code barre
code barre