panier
Votre panier est vide
EFE24 collection Cahier de Photographie
EFE24 N°02
Sujeto - Individu
Collectif
24 juin 2011
L’individu photographié a toujours été le protagoniste de l’Histoire de l’Art et il constate le besoin de représentation de l’être humain depuis le début des créations artistiques dans l’Art préhistorique rupestre. Le premier portrait connu, avec plus de 25.000 ans, se trouve dans la grotte de Vilhonneur, à l’ouest de France. Ce concept a évolué considérablement depuis la protohistoire avec le côté sculptural au côté pictural de l’époque actuelle. Le portrait est devenu une mode de laquelle tout le monde veut être protagoniste même si il est découvert par hasard. La photographie est née de la re- cherche d’un support plus économique que les luxueuses commandes à l’huile. Comme Pablo Picasso dirait: «La photographie est arrivée à temps pour libérer la peinture de toute littérature, de l’anecdote et même du sujet». Le portrait est de nos jours une image commune qui nous accompagne et nous sert de représentation conséquente de la société. Avec la participation de Hee Jin Kang, Pieter Hugo, Miki Kratsman, Julie Cockburn, Nicolai Howalt, Miquel Llonch, Nadia Sablin, Laura Cuch, Jorge Chamorro, Maciek Jasik, James Naylor, Paola de Grenet, Eva Lauterlein, Germán Gómez, Reinaldo Loureiro, Mariela Apollonio, John Clang, Jorge Fuembuena, Yisook Sohn, Niccolo Fano, Kimiko Yoshida, Trine Sondergaard, Raimond Wouda, Kalpesh Lathigray et des textes par Joan Fontcuberta (Photographe, critique, professeur, essayiste...), Salvador Galán Moreu (écrivain), Sophie Greiff (autrice freelance spécialisée en photographie.) et l'éditorial per Andrea Algueró (co-éditrice et artiste). “...Transmettre et partager des photos fonctionnent tel que un nouveau système de communication sociale, tel que un rituel de comportement avec des règles d’étiquette et de politesse. La première de ces règles établit que le flux d’images est un indicateur de l’énergie vitale, ce qui nous rend à nouveau à l’argument initial “je photographie, donc je suis” Par Joan Fontcuberta dans: “L’œil de Dieu”. “...L’espace et le temps sont des éléments de base pour la photographie de Woodman, qui en même temps privent ses images de la clarté présumée du moyen, puis-que les événements qui se passent hors les limites de l’image ne peuvent pas être capturés par la photographie. Un corps en mouvement mène à la confusion de l’image et en gêne l’identification...” Par Sophie Greiff dans: “Au delà de l’image; une approche à l’ouvre de Francesca Woodman”.
10 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

0 commentaire

tag(s)
Photographie Revue EFE24 partager

INFORMATIONS
langue Espagnol - Français
15x21cm
92 p.
poids 217 g.
isbn 978-8-461500-69-7
code barre
code barre