panier
Votre panier est vide
Castagniééé éditions collection Littérature
Pampilles arborescentes
Zodiaque érotique
Pierre Yves Lador, Tom Tirabosco
30 novembre 2007
Pierre Yves Lador donne un ouvrage érotique qui relie la sexualité et ses expressions conventionnelles aux mythologies, à la nature, à la culture, à la psychologie. Sans omettre une satire sociale. Illustré par Tom Tirabosco Douze petites histoires d’une écriture typique de Lador, arborescente et qui prend ici une valeur exemplaire. En effet les adjectifs nombreux fonctionnent comme des ralentisseurs de la jouissance, ils se situent entre le désir et sa satisfaction, comme des détours à fonctions multiples, qui constituent la trame de cette réalité enchantée, esthétique, onirique, parfois fantastique. Les incises, les arborescences, on a parlé à son propos de littérature fractale, manifestent les mêmes détours, qui sont la civilisation, l’art et l’érotisme même par rapport à une sexualité animale ou matérialiste, fonctionnaliste. Le recueil, s’il est fait d’histoires a priori indépendantes, est construit comme une vie et comme un univers littéraires, avec mises en abyme, liens nombreux entre les textes qui constituent un univers décalé, empli d’échos, de jeux de miroirs où l’on ne sait bientôt plus si le temps se déroule ou si tout est simultané. Le rire est comme dans tous les écrits de Lador présent et enrichit aussi cet univers qui tente d’intégrer l’histoire et la modernité pour déboucher dans la postmodernité. (Dessins de Tom Tirabosco)
20 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

Après des études de lettres, bien nommées car l’esprit n’y souffle guère, Pierre Yves Lador enseigne de vaisseau, mais pris de mal de mère il va prêter des livres à la bibliothèque municipale de Lausanne, belle paysanne qui a fait ses humanités.
Il dévore pendant un demi-siècle un livre par jour, quinze mille livres ou sept mille cinq cents kilos de romans policiers, de science-fiction, sans compter cinq mille bandes dessinées et devient un spécialiste de la lecture publique et de ce que l’Université peut appeler des mauvais genres ou la paralittérature.
Champion du relativisme absolu, il connaît six points cardinaux, nord, sud, est, ouest, nadir et zénith. Humble comme les bactéries et les champignons qui partagent son enveloppe charnelle, il est l’homme des combes et des cols plutôt que des sommets. Il jardine, arrachant plus souvent qu’il ne sème, peut-être ne s’aime-t-il pas assez ?, admirant la prolifération spontanée de la terre.

Après des études de lettres, bien nommées car l’esprit n’y souffle guère, Pierre Yves Lador enseigne de vaisseau, mais pris de mal de mère il va prêter des livres à la bibliothèque municipale de Lausanne, belle paysanne qui a fait ses humanités.
Il dévore pendant un demi-siècle un livre par jour, quinze mille livres ou sept mille cinq cents kilos de romans policiers, de science-fiction, sans compter cinq mille bandes dessinées et devient un spécialiste de la lecture publique et de ce que l’Université peut appeler des mauvais genres ou la paralittérature.
Champion du relativisme absolu, il connaît six points cardinaux, nord, sud, est, ouest, nadir et zénith. Humble comme les bactéries et les champignons qui partagent son enveloppe charnelle, il est l’homme des combes et des cols plutôt que des sommets. Il jardine, arrachant plus souvent qu’il ne sème, peut-être ne s’aime-t-il pas assez ?, admirant la prolifération spontanée de la terre.

Après des études de lettres, bien nommées car l’esprit n’y souffle guère, Pierre Yves Lador enseigne de vaisseau, mais pris de mal de mère il va prêter des livres à la bibliothèque municipale de Lausanne, belle paysanne qui a fait ses humanités.
Il dévore pendant un demi-siècle un livre par jour, quinze mille livres ou sept mille cinq cents kilos de romans policiers, de science-fiction, sans compter cinq mille bandes dessinées et devient un spécialiste de la lecture publique et de ce que l’Université peut appeler des mauvais genres ou la paralittérature.
Champion du relativisme absolu, il connaît six points cardinaux, nord, sud, est, ouest, nadir et zénith. Humble comme les bactéries et les champignons qui partagent son enveloppe charnelle, il est l’homme des combes et des cols plutôt que des sommets. Il jardine, arrachant plus souvent qu’il ne sème, peut-être ne s’aime-t-il pas assez ?, admirant la prolifération spontanée de la terre.
0 commentaire

tag(s)
Littérature Castagniééé éditions Lador, Pierre Yves Tirabosco, Tom partager

INFORMATIONS
langue Français
14x20cm
100 p.
poids 185 g.
isbn 978-2-940346-26-4
code barre
code barre