panier
Votre panier est vide
ADERA éditions
Camille Llobet
Paul Bernard, Lionel Catelan, Camille Llobet
10 septembre 2013
Cette monographie de Camille Llobet, réunit la production de l’artiste, une proposition graphique de Lionel Catelan, et la contribution de l’auteur, critique et historien de l’art, Paul Bernard. … " Je suis particulièrement attentive à la retranscription par le corps d’un état intérieur. L’une des personnes avec qui je travaille est aveugle de naissance. Lorsqu’elle éprouve un sentiment de plaisir, elle écarquille fortement les yeux, ouvre grande la bouche pour un large sourire et son corps est parcouru par des frissons. Comme si les images du cerveau suintaient dans tout son être. Cela échappe à tout contrôle et tout code social puisqu’elle n’a jamais pu voir quelqu’un d’autre exprimer ces sentiments. Dans certains de mes travaux je donne à voir des corps tellement concentrés sur l’exercice qu’ils sont en train de réaliser qu’ils laissent échapper toute une palette de micro-mouvements. " … Texte extrait de « Paul Bernard, Camille Llobet, entretien, », in Camille Llobet, éditons Adéra, 2013, p. 91.
18 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

---
Camille Llobet, née en 1982 à Bonneville, France, est diplômée de l’ESAAA, École supérieure d’art de l’Agglomération d’Annecy, en 2007 (DNSEP art). Elle vit et travaille entre Annecy et Genève.

« Camille Llobet s’intéresse particulièrement à la modification de la perception (visuelle, sonore, tactile) liée aux dysfonctionnements du cerveau. Elle relève des éléments visuels et sonores du réel (films, images d’archives, graffitis urbains, situations), pour en déconstruire l’unité et en restituer une nouvelle lecture, en extraire une nouvelle densité, non linéaire, syncopée. …. L’artiste mène une réflexion sur les variations de langages permettant de décrire, cartographier ou spatialiser l’image. Du visuel à l’écrit, du regard à la parole, du temps réel au temps du récit, elle tente de saisir « l’après coup » de l’évènement, et de l’avènement de l’image, visuelle ou mentale. Toute pièce de Camille Llobet obéit à un protocole rigoureusement établi et formulé, une sorte de « post-scénario », qui privilégie un aller-retour incessant entre ce que l’œuvre donne à voir et ce qui peut en être dit. Par cette dimension énonciative qui rejoint la notion « d’ekphrasis1 », l’artiste explore de manière approfondie le phénomène de la description, avec ses capacités et ses limites, jusqu’à l’indicible, l’innommable ou l’indescriptible. » Corinne Guerci, chargée des éditions à l’Institut d’art Contemporain, Villeurbanne / Rhône-Alpes, in Parisart.com.
0 commentaire

tag(s)
Art Monographie ADERA éditions Bernard, Paul Catelan, Lionel Llobet , Camille partager

INFORMATIONS
langue Français - Anglais
21x0.8x28cm
104 p.
poids 350 g.
isbn 978-2-917498-23-1
code barre
code barre