panier
Votre panier est vide
éditions Form[e]s
Écrits 1963-1984
Peter Eisenman, Elias Guenoun
29 avril 2017
L’ouvrage, attendu et qui promet d’être un classique de l’histoire et de l’étude de l’architecture, rassemble, sous la direction d’Elias Guenoun, un ensemble d’essais pour certains majeurs de l’architecte américain Peter Eisenman pour la première fois disponibles en français. Plus qu’un recueil, c’est une véritable université de l’architecture moderne que recèle ce livre, témoignant de questionnements théoriques et conceptuels qui ont accompagné la naissance de l’architecture post-moderne.
36 EUR
+ expédition
AJOUTER AU PANIER

 

Écrits 1963-1984 est incontestablement un événement dans l’édition de  l’architecture.

Figure centrale de la scène architecturale mondiale depuis près de 40 ans, Peter Eisenman a très certainement été l’un des architectes les plus influents sur le plan théorique au même titre qu’Aldo Rossi, Andrea Branzi ou plus récemment Rem Koolhaas. Reconnu dans de très nombreux pays, comme en témoignent le nombre important d’ouvrages et articles en langue étrangère qui lui sont consacrés, il est resté relativement anonyme en France. Les débats théoriques fortement instrumentalisés semblent avoir empêché la diffusion d’une œuvre pourtant essentielle à la compréhension de la culture contemporaine de l’architecture.

Acteur essentiel des débats qui animent l’après modernité, Peter Eisenman participe  également à la production d’un cadre de réflexion pour une génération émergente d’architectes. En 1967, il créé à New York, l’Institute for Architecture and Urban Studies (IAUS) qui devient rapidement l’un des principaux centres de la production théorique architecturale américaine. Il y accueille artistes et architectes du monde entier, y développe un programme d’exposition et d’édition, et y construit un vaste réseau intellectuel. En 1973 il fonde avec Kenneth Frampton et Mario Gandelsonas, la revue Oppositions qui rassemble les architectes, critiques et historiens de l’architecture les plus influents des années 1970. Il est ainsi important de lire cet engagement dans la recherche comme une partie intégrante de l’œuvre de Peter Eisenman car, si celui-ci initie non seulement une approche nouvelle de l’architecture, il en construit également le cadre de développement et l’espace de diffusion. Son œuvre ne peut être comprise qu’à la lumière de cet engagement et c’est l’enjeu de l’ouvrage que nous publions aujourd’hui.

Ce livre cherche avant tout à combler une impasse historique. L’importance de Peter Eisenman n’est plus réellement à démontrer. Il s’agit ici de proposer un regard rétrospectif sur une œuvre majeure dont l’influence est encore largement perceptible dans la production contemporaine de l’architecture. L’idée est ainsi de produire un manuel, un ouvrage de référence le plus clair possible à l’attention d’un large public.

---
Sous la direction de : Elias Guenoun
Traduction : Gauthier Herrmann
Conception graphique : Marie Gobin et Elias Guenoun
Après des études de philosophie et d’histoire de l’art, Elias Guenoun a engagé sa formation d’architecte à l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Belleville. Pendant ces années de formation, il collabore avec de nombreux architectes et travaille à plusieurs reprises avec des institutions culturelles comme le Musée National d’Art Moderne - Centre Georges Pompidou, le FRAC Centre, La Maison Rouge - Fondation Antoine de Galbert, en tant qu’assistant de conservateur, conseiller scientifique, ou encore commissaire d’exposition. Il s’investit également très tôt dans la critique auprès de revues et magazines d’architecture. Diplômé en 2006, et titulaire d’un Master Recherche, il engage son activité en tant qu’architecte indépendant la même année.
En 2009, il devient pensionnaire de l’Académie de France à Rome et séjourne pendant 12 mois à la Villa Médicis. Ce séjour est pour lui l’occasion de repositionner les grandes lignes de son travail et de mener une série d’expériences à la fois théoriques et pratiques. Parmi les projets réalisés pendant sa résidence, on peut mentionner le Teatro delle esposizioni, une structure éphémère construite dans les célèbres jardins de la Villa Médicis. Revenu en France en 2010, Elias Guenoun reprend son activité d’architecte et mène de nombreux projets de construction et rénovation en France, en Angleterre, et en Italie. Il continue par ailleurs son activité en tant que critique et enseignant auprès d’institutions culturelles comme le Frac Centre, ou l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais.
0 commentaire

TÉLÉCHARGEMENT PDF
Communiqué de presse
221.66 kB
Extrait
0 bytes
tag(s)
Architecture Essai Théorie écrit éditions Form[e]s Eisenman, Peter Guenoun, Elias partager

INFORMATIONS
langue Français
16,8x23,5cm
424 p.
poids 750 g.
isbn 978-2-954479-14-9
code barre
code barre